Pour ne plus être importuné par des publicités intempestives, actualisez la page lors de votre première visite.

dimanche 15 mai 2016

L'oranger du Mexique, un arbuste à la floraison éclatante


Comme beaucoup de jardiniers, j'ai planté il y a longtemps un oranger du Mexique (choisya ternata) surtout pour la beauté de son feuillage vernissé finement découpé qui constitue un ornement appréciable durant la mauvaise saison puisqu'il est persistant. Il est aussi résistant et durant de très nombreux hivers, il est resté magnifique jusquà ce que les grands froids de février 2012 le mettent à mal. Les quelque -14° qu'il a dû subir ont bien failli le faire périr. Après la taille au printemps qui suivit de toutes les parties nécrosées par le gel, il ne restait pas grand-chose de lui.


Plusieurs hivers très doux lui ont permis de retrouver une certaine ampleur. Il mesure à présent  environ 1,5m de haut pour 2m de large, tant et si bien que je suis obligé de tailler discrètement les branches qui ont tendance à envahir le massif situé sur un côté. J'apprécie beaucoup par ailleurs sa silhouette harmonieuse, son feuillage bien fourni jusqu'à la base qui a je ne sais quoi d'exotique et qui est d'une élégance folle mais aussi le fait qu'il sache offrir une floraison brillante et pleine de légèreté.



Certes mon oranger du Mexique fleurit tous les ans en mai et il remonte souvent en septembre mais j'avais oublié qu'il était capable d'une floraison extrêmement généreuse.Depuis quelques jours, ses rameaux disparaissent quasiment sous une myriade de bouquets de petites fleurs blanches rappelant celle de l'oranger qui appartient lui aussi à la famille des Rutacées. Malgré ce manteau immaculé au parfum de fleur d'oranger, l'arbuste garde un port impeccable. Les fleurs tiennent longtemps et comme on le voit les pluies incessantes de la semaine passée ne les ont pas fait souffrir. Ici et là émergent quelques feuilles dont la teinte vert tendre se détache joliment sur le blanc des fleurs.



Cette floraison abondante accompagne cette année les premières fleurs parfumées de Gold Cottage, le premier rosier du jardin à fleurir, un duo inattendu qui ne manque pas de charme.



Une vraie merveille d'arbuste qui n'a que le froid intense comme ennemi et qui ne requiert pour ainsi dire aucun soin.



© Ma Planète Jardin, 05/2016

dimanche 1 mai 2016

Rotogrif' 4 dents Fiskars, un outil pratique pour ameublir et désherber


Dès le début du printemps, je commence à désherber à la main les nombreux massifs du jardins. La tâche est plus ou moins ardue selon les années. Certaines herbes comme le lamier ou la véronique sont faciles à extirper, d'autres sont coriaces et font de la résistance comme la renoncule. Je finis par en venir à bout mais je ne parviens jamais à finir le travail, c'est-à-dire à ameublir la terre au pied des rosiers ou des vivaces faute d'outil permettant de décompacter sans dommage  le sol entre les plantes.


Grâce à la rotogrif' Fiskars, j'ai pu nettoyer et décompacter aisément la terre de surface des massifs en un rien de temps. Elle s'utilise en position debout ce qui évite le mal de dos et ménage aussi la structure du sol puisqu'elle ameublit et aère le sol sans le retourner, un atout qui ne manquera pas de séduire les adeptes du jardinage naturel. Il suffit d'empoigner le guidon, d'enfoncer les griffes dans le sol en se servant au besoin du repose-pied puis de d'exercer des mouvements rotatifs. Le guidon en S qui est muni de caoutchouc thermoformé aux extrémités est ergonomique et réduit considérablement les efforts à fournir. Légèrement courbes, les quatre griffes forment une structure hélicoïdale qui facilite la désagrégation des mottes.



Léger et solide (le guidon et les griffes sont soudées au manches), la rotogrif4 fait merveille dans les endroits où le sol est très compact et très enherbé et un peu caillouteux. Les mauvaises herbes sont déracinées, les mottes brisées et la terre assouplie rapidement et sans fatigue.


J'ai apprécié de pouvoir m'en servir  dans le grand massifs à l'entrée du jardin, aucun autre outil n'aurait pu passer aussi facilement entre les rosiers et les vivaces, sans risque d'abîmer les plantes, ce qui m'est arrivé bien  souvent en maniant la houe ou la serfouette. L'espace délimité par les 4 griffes n'étant que de 15cm environ, il est possible de se faufiler presque partout. La végétation recouvrant peu à peu le sol des massifs de vivaces et de rosiers, c'est maintenant au potager où les cultures démarrent que je vais beaucoup l'employer.


Mieux qu'une simple griffe, ce bel outil permet de travailler efficacement et en douceur la surface du massif ou les planches de légumes. Il devrait plaire à tous ceux qui veulent des massifs et un potager  impeccables.

Vidéo de la Rotogrif en action


video

Caractéristiques

Poids 1,8kg
Largeur : 44cm
Hauteur : 106cm

 ©Ma Planète Jardin, 05/2016