Pour ne plus être importuné par des publicités intempestives, actualisez la page lors de votre première visite.

samedi 6 juillet 2013

L'acanthe, une vivace estivale à la silhouette majestueuse


L'acanthe se marie facilement à la plupart des plantes et s'intègre à tous les styles de jardin. Elle est présente depuis des années dans mes deux jardins mais c'est dans mon jardin exotique qu'elle se plaît le plus. Sa floraison, qui est toujours belle, est particulièrement généreuse cette année. Elle a commencé à la mi-juin et se terminera à la fin du mois de juillet. Ses fleurs sont appréciables en ce début d'été car les plantes exotiques déjà fleuries sont plutôt rares.


L'acanthe (acanthus mollis) est une vivace originaire du Bassin méditerranéen et d'Asie Mineure. Cette plante structurante de premier ordre possède une architecture étonnante qui lui a valu de servir à l'ornementation des chapiteaux corinthiens puis d'être reprise comme élément décoratif par l'art roman. Elle forme de grandes touffes évasées de 1m de haut et de large. Ses grandes feuilles vert foncé à la texture molle sont très découpées. Les hampes florales qui peuvent s'éléver jusqu'à 2 m de haut sont  très spectaculaires et lui confèrent une étrange beauté. Groupées en épis, les fleurs bilabiées blanches ou roses à l'apect chiffonné contrastent joliment avec le pourpre des bractées qui les entourent.


L'acanthe aime la chaleur et le soleil mais elle apprécie les sols riches et profonds, de préférence neutres, bien drainés et gardant une certaine fraîcheur en été. Le feuillage disparaît souvent quand les gelées deviennent assez fortes (-7 ou -8°) mais la souche résiste jusqu'à -15°. En région froide, il est judicieux de la protéger avec des feuilles mortes. Pour maintenir la fraîcheur et la fertilité du sol, je paille régulièrement son pied avec des tontes de gazon, c'est sans doute ce qui explique son opulence. Peu sujette aux maladies, l'acanthe fait néanmoins parfois le délice des limaces et des escargots qui transforment ses jeunes feuilles en dentelle peu esthétique mais cela s'interrompt dès que la chaleur est revenue. 


L'acanthe n'a qu'un petit défaut. Elle se ressème beaucoup en milieu favorable, par exemple dans une allée de terre recouverte de gravier, ce qui est le cas chez moi où j'élimine beaucoup de semis spontanés et il est impossible ou presque de l'éliminer lorqu'elle est installée car ses racines s'enfoncent très profondément et  donnent bien vite naissance à une nouvelle plante.



Sa silhouette très graphique fait merveille en compagnie de plantes d'allure exotique exotique comme le phormium, la canne de Provence ou les yuccas dont elle fait ressortir le feuillage.



Une beauté vraiment singulière dont il existe peu de spécimens.

© Ma Planète Jardin, 07/2013

8 commentaires:

  1. En climat froid comme le mien où acanthus mollis n'a jamais tenu le coup lors des hivers trop rudes, j'ai planté acanthus hungaricus, bien plus résistante.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas certain si j'ai mollis ou hungaricus. Comme nos hivers sont particulièrement froids je suppose que c'est hungaricus. Quoi qu'il en soit, la mienne ne se ressème pas mais, si je la déménage, elles réapparaît toujours où je l'ai enlevée, à partir, je suppose, des racines qui sont restées en terre.

    RépondreSupprimer
  3. bonjour JPA je ne sais dans quelle région vous êtes nous en dans L’Orne en Normandie les acanthes sont loin d'être en bouton mai sil est vrai que je les ai déplacée l'an passé alors..........j'attends la floraison ,un blog que je découvre je reviendrais à bientôt.

    RépondreSupprimer
  4. j'aime bien cette vivace avec son allure exotique, j'en ai bien 2 pieds, mais trop a l'ombre, je n'ai que des feuilles !!!
    elles sont belles belles les tiennes ....

    RépondreSupprimer
  5. Personnellement je suis désespéré par cette plante hideuse qui a tout envahi dans mon jardin et commence à attaquer ceux des voisins. Je ne sais pas comment faire pour m'en débarrasser. Je ne la conseillerai pas à mon pire ennemi. Il y a eu un pied qui est venu d'on ne sait où. Aujourd'hui le jardin en est plein, un vrai film de cauchemar. Elles étouffent toutes les plantes. Quand je les coupent et que je reviens dans mon jardin duquel je dois m'absenter plusieurs semaines par an, elles repoussent.. en pire. Elles font plus d'un mètre de haut avec des feuilles entre 30 et 40 cm de large. Tout est noyé dedans et je ne peux plus entrer dans le jardin qu'avec le taille haies électrique. J'ai tout essayé. Help : comment me débarrasser de cette saloperie!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas aisé d'éradiquer les acanthes et il faut de la patience. Ne les coupez pas mais arrachez les pieds avec un maximum de racines et recommencez avec les repousses éventuelles. C'est long mais efficace à long terme (je parle par expérience). Bon courage.

      Supprimer
    2. je confirme c est vraiment incroyable la vitalite de cette plante, j ai l impression que de couper la fortifie il y en a de plus en plus......j essaie de deraciner au maximum mais la maline prolifere au pied ses arbres olivier platane et je crains d abimer leurs racines en attaquant l acanthe un vrai cauchemar!!!

      Supprimer
  6. Je suis d'accord cette plante est un vrai cauchemar, j'ai beau arracher les racines, la moindre radicelle suffit à la faire redémarrer de plus belle !

    RépondreSupprimer