Pour ne plus être importuné par des publicités intempestives, actualisez la page lors de votre première visite.

vendredi 3 février 2017

Une viorne de Bodnant de nouveau florifère grâce à la taille


Depuis sa plantation il y a plus de 15 ans en compagnie d'autres arbustes à floraison hivernale, la viorne de Bodnant (viburnum bodnantense) a fleuri généreusement sans demander de soins particuliers. Sa croissance fut modérée, elle a peu poussé en largeur, sa ramure n'est pas devenue très touffue et elle n'a pas formé de bois mort. La taille s'est longtemps limitée à un raccourcissement de l'extrémité supérieure des rameaux pour lui garder une  silhouette équilibrée.


La floraison a commencé à décliner en 2014, elle fut maigre en 2015 et presque inexistante l'an dernier. Les branches âgées ne portaient presque aucune fleur et l'arbuste avait une végétation languissante. La taille, c'est bien connu, a souvent pour effet de stimuler la vigueur et  elle permet aussi la croissance de pousses florifères, elle devait donc être envisagée.


En mai de l'année dernière, j'ai rabattu de moitié toutes les branches les plus anciennes, elles sont  reconnaissables à leur aspect tortueux et leur écorce grise. Les plus courtes, situées à la base, ont été rabattues d'un tiers.


Le résultat fut spectaculaire. Bien que je ne me sois pas soucié de tailler au-dessus d'un bourgeon ou d'une jeune pousse, de nouveaux rameaux se sont développés au-dessus des coupes. La suppression de ramifications en surnombre a aéré le centre de l'arbuste qui reçoit plus d'air et de lumière.



La plupart de jeunes pousses portent en ce moment une profusion de bouquets de fleurs tubulaires d'un joli rose tendre qui exhalent un merveilleux parfum de vanille. Quelques branches n'ont pas  de fleurs comme on peut le voir sur les photos ci-dessus mais elles sont pleines de vigueur. Elles sont apparues lors d'une seconde intervention en juin, il m'a alors semblé que la taille de mai n'avait pas été assez radicale.


Une opération simple que je referai sans hésiter dès que nécessaire pour profiter de ce bel arbuste qui aux côtés du du chimonanthe et du chèvrefeuille d'hiver illumine la partie sud du jardin.


 © Ma Planète Jardin, 02/2017

2 commentaires:

  1. La mienne n'est pas encore en fleurs. Elle a 8 ans mais je constate déjà le même phénomène depuis l'an dernier: la floraison avait été assez chiche ... Ton article tombe donc à pic: je vais noter ça pour le mois de mai, merci !...
    Ah oui ... Il y a 3 ans, sous le poids de la neige, une grosse branche latérale s'est affaissée jusqu'au sol, entraînant des racines. Je n'y ai pas touché jusqu'au printemps. Ensuite, je l'ai détachée avec un max de racines et replantée ailleurs. Les 2 sont en pleine forme :) !...

    RépondreSupprimer
  2. bonjour
    je ne connaissais pas votre blog ,il est très intéressant .
    je vais suivre vos conseils de taille pour ma viorne de bodnant qui ne fleurit pas beaucoup .
    je ne l'ai jamais taillée jusqu'à présent ,je pensais qu'il ne fallait pas y toucher pour qu'elle soit florifère ....
    merci de vos conseils en photos .
    cordialement
    dominique

    RépondreSupprimer