Pour ne plus être importuné par des publicités intempestives, actualisez la page lors de votre première visite.

lundi 10 juillet 2017

Trois jeunes rosiers Kordes très remontants malgré la canicule


Dans mon jardin au sol superficiel et pauvre, les rosiers ont pour la plupart beaucoup de mal à refleurir si le temps est sec et chaud voire même caniculaire comme c'est le cas depuis près d'un mois. A la fin juin, tous à l'exception de The fairy et de Line Renaud étaient défleuris et taillés ou nettoyés, du jamais vu. Je me préparais donc à un été sans roses et attendais avec impatience la floraison des vivaces estivales.

Contre toute attente, le massif des quatre saisons a retrouvé un certain attrait depuis quelques jours. Certes, les roses ne sont pas aussi nombreuses qu'en mai et les népétas et les alchémilles qui le bordent donnent des signes de faiblesse mais la floraison de trois rosiers installés depuis deux ans seulement est assez jolie et me satisfait tout à fait.


Il se trouve que ces trois rosiers sont des créations Kordes plantées fin décembre 2014. Leur floraison en mai-juin fut belle comme en attestent les photo ci-dessous. A leur pied les vivaces étaient pimpantes et la pelouse alentours bien verte alors qu'elle est partiellement grillée en ce moment. Leur vigueur, leur résistance à la chaleur et à la sécheresse sont remarquables, je l'ai déjà constaté pour les autres rosiers Kordes de mon jardin.


A quelques jours du 14 juillet, ils refleurissent avec une certaine générosité. Le plus beau est sans conteste Kölner Flora qui en deux ans atteint 1,50m de haut et offre des roses bien doubles au parfum suave. Cet arbuste vigoureux est devenu le plus grand du massif. Il fera l'objet d'une présentation détaillée au printemps prochain tant ce rosier d'exception gagne à être connu.



Larissa forme chez moi un arbuste de 1m haut et de large et ses petites fleurs rose pale en forme de pompons sont charmantes. Une valeur sûre pour tous les jardins. Merci à Sophie de Notre jardin Secret de me l'avoir fait découvrir.



A l'avant du massif c'est Solero qui attire le regard Ce petit buisson au port compact donne de belles roses en quartiers très doubles d'un superbe jaune clair. Un petit bijou qui  sera lui aussi présenté quand il se sera étoffé.




Ce trio de rosiers redonne un vrai second souffle au massif. Deux autres rosiers Kordes  qui leur sont associés devraient aussi refleurir sous peu et je pourrai peut-être profiter d'une autre très elle remontée estivale.


Des roses en juillet, voilà de quoi redonner le sourire au jardinier qui en oublie que d'autres parties du jardin sont quelque peu à la peine en raison de la sécheresse  et des vagues de chaleur successives.

 © Ma Planète Jardin, 07/2017

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire