Pour ne plus être importuné par des publicités intempestives, actualisez la page lors de votre première visite.

lundi 4 juin 2018

Des rosiers généreux malgré la pluie


Associés à des vivaces simples et robustes les rosiers, qu'ils soient anciens ou modernes, sont vraiment incomparables pour transformer un jardin dès la fin mai. Même si tel ou tel s'avère décevant, ils apportent dans leur grande majorité beaucoup de charme aux massifs  et créent une atmosphère douce et romantique, celle-là même qu'on trouve très certainement dans les jardins anglais. Cette année encore en dépit d'un printemps maussade et de pluies soutenues mais fort heureusement pas destructrices chez moi, ils assurent le spectacle et donnent un petit air de fête au jardin. Cela ne durera pas. Il faut donc goûter sans retenue ces floraisons généreuses que voici en images.

Les grimpants Larmarque, Laguna (un très beau rosier Kordes), Paul's Scarlet climber et Pierre de Ronsard (qui a souffert de la pluie)


Ulrich Brunner dont les fleurs sont aussi grosses que des pivoines, Raubritter, Charles de Mills, qui chez moi pousse lentement, et Raymond Nazereau, un rosier de Michel Adam plein de délicatesse.

  

Penelope entourée de delphiniums, le superbe centfeuilles Fantin Latour dont l'exubérance me dépasse parfois, Belle sans Flatterie, un gallique qui est un peu la quintessence de la rose ancienne et Souvenir d'Adolphe Turc, un charmant polyantha.


Le rosier bourbon Honorine de Branbant (parfois dénommée la Brabançonne striée), aux roses bicolores incroyablement doubles, Salet le magnifique, Kölner Flora, et Aloha, florifère et parfumé.


Mme Ernest Calvat, un Bourbon aux roses somptueuses qui a mis du temps à s'installer, la fabuleuse Duchesse de Montebello, La Rose de Molinard installé il y deux ans et qui m'offre sa première belle floraison et Line Renaud mon rosier star.



Le trio formé par Mozart, Robin Hood, le plus âgé des trois et Rush, le dernier planté, est splendide.



Les hybrides musqués (sauf Cornelia qui refuse de vraiment démarrer pour une raison inconnue) se plaisent chez moi. Féliicia et Pink Porpserity sont plantés côte à côte, Prosperity est lui installé de l'autre côté du chemin.


Les rosiers jaunes ou orange ont mas faveur depuis toujours. Buff Beauty, Landlust, créé par Kordes en 2015, Gold Cottage et Lichtkönigin Lucia sont très lumineux.


La sublime Ghislaine de Féligonde remonte peu ou pas du tout dans mon jardin mais je lui pardonne aisément en voyant sa beauté qui me séduit chaque année en juin.



Pour finir quelques scènes que j'aime particulièrement. Mon jardin n'est pas un jardin de roses mais la reine des fleurs y tient une place importante pour mon plus grand bonheur.


© Ma Planète Jardin, 06/2018

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire