Pour ne plus être importuné par des publicités intempestives, actualisez la page lors de votre première visite.

samedi 7 novembre 2009

L'or du compost


Cette formule résume bien je trouve l'importance que le compost peut avoir: C'est de l'or (brun) pour mon jardin. C'est la base du jardinage tel que je le conçois et en ce mois de novembre où les déchets végétaux sont volumineux, son élaboration est une de mes occupations essentielles. Tout ce qui vient de la terre ou presque doit y retourner. La boucle est bouclée.

Voilà le moyen le plus pratique, le plus économique et le plus naturel pour se débarrasser sans peine d'énormes quantités de déchets végétaux et au fil des saisons un grand jardin en génère beaucoup. Pratique, car il s élabore sur place dans une simple fosse à compost( les composteurs du commerce sont beaucoup trop petits). Naturel puisqu'il est à l'oeuvre dans les forêts depuis toujours. Ecologique parce qu'il évite des trajets polluants vers une déchetterie. Doublement économique, puisqu'il ne coûte presque rien et sert de fertilisant.

Pour obtenir un bon compost, il faut que les matières organiques azotées et carbonées s'équilibrent. Trop d'azote n'est pas bon pour les plantes: Le feuillage profite au détriment de la floraison ou de la fructification. Il faut donc alterner les apports de déchets verts humides (gazon, restes de cultures, épluchures) et de déchets bruns (feuilles mortes, paille, branchages, sciure non traitée). J'y mets aussi coquilles d'oeufs et de coquillages (broyées), marc de café, papiers et cartons sans encre, éponges végétales. Végétaux malades et mauvaises herbes montées à graines doivent être éliminées. L'ajout d'un activateur de compost (si possible biologique) favorise grandement la décomposition. Je m'abstiens de le retourner (c'est épuisant), d'arroser ou de le recouvrir, comme dans la nature , je laisse faire.



Le compost préparé fin octobre/début novembre sera épandu sur le sol du potager à la fin du mois de février prochain, il sera presque mûr. Je l'incorporerai alors superficiellement en passant rapidement le motoculteur. Il ne faut pas l'enfouir profondément, sans quoi les éléments nutritifs qu'il contient ne sont pas assimilables par les racines des végétaux. Contrairement aux engrais de synthèse, cet humus agit progressivement et durablement.
Ce compost a vraiment amélioré la terre de mon jardin qui était pauvre et très sèche en été. Il nourrit la terre et augmente la capacité du sol a retenir l'eau. Il allège les terres lourdes et argileuses et donne du corps à celle qui son trop légères. En complément, j'apporte un engrais biologique riche en potasse.

Il faut veiller cependant à ne pas apporter trop de compost aux vivaces, cela favorise la croissance du feuillage au détriment de la floraison. Personnellement, je ne leur en apporte pas ou très peu et pas tous les ans, je préfère les pailler avant l'été, c'est ce paillage qui apportera un peu d'humus. Le compost, je le réserve pour le potager, les jardinières les massifs d'annuelles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire