Pour ne plus être importuné par des publicités intempestives, actualisez la page lors de votre première visite.

samedi 18 mai 2019

Un mois de mai fleuri et coloré


La très grande sécheresse qui a régné l'an dernier  fut  assez éprouvante pour le jardinier soucieux de soutenir les floraisons et de préserver les jeunes plantations. Elle est loin d'être terminée car la pluviométrie reste très déficitaire dans ma région depuis le mois de juillet 2018. Pourtant, grâce aux quelques pluies de ce mois de ma, aux températures douces et au fort ensoleillement du début du printemps, les floraisons sont généreuses et parfois très précoces. Equipé d'un tout nouvel appareil numérique performant, il me prend à nouveau l'envie d'immortaliser certaines scènes


La plus belle surprise vient des iris qui n'ont jamais été aussi beaux. Tous proviennent des jardins de mes proches, j'y tiens donc beaucoup. Il faudra  toutefois que j' en ajoute dans les tons blancs, orange, saumon et bleu pâle que je n'ai pas.




Déjà, la saison des roses est bien entamée chez moi, en fait elle est de plus en plus en avance. Régénéré par une taille sévère étalée sur plusieurs années Mme Alfred Carrière a retrouvé sa splendeur.



Enfin, son pied n'est plus dégarni et porte même quelques roses



Etoile de Hollande grimpant, dont la véritable nuance de couleurs ressort bien grâce à mon nouvel appareil photo croule sous les roses. Son arche, elle, plie sous le poids des ans, une nouvelle sera installée après sa floraison.


Etoile de Hollande Clg associé à un cotinus et à un noisetier pourpres

Buff Beauty, Pénélope, Thérèse Bugnet et Bouquet d'or sont superbes.



Mutabilis


Je ne saurais oublier Lamarque près duquel se trouve Rose de Tolbiac un jeune rosier Kordes




Les rosiers Bourbon, encore jeunes, sont très prometteurs. Mme Isaac Péreire est impressionnant par la vigueur et l'opulence de ses fleurs au parfum envoûtant qui rappellent les pivoines.Mme Ernest Calvat, Honorine de brabant et Louise Odier poussent moins vite mais leurs roses sont belles.



Beaucoup de rosiers jaunes ou orange seront à leur apogée sous peu

Schöne vom See



Tequila


Rugelda

Plutôt tardif  d'habitude, The Prince offre en mai ses roses au coloris profond..



Parmi les vivaces, alchémilles et juliennes des dames qui prennent le relais des ancolies défleuries de même que le ceraiste, un couvre sol solide et très florifère, jouent les vedettes.



Même si leur taille est encore modeste les sapins bleus, notamment abies koreana Silberlocke et picea pungens Edith m'enchantent.





Il y a quand même deux fausses notes que je n'hésite pas à dévoiler. Jadis magnifiques, les grandes pervenches qui ceinturent l'érable pourpre dépérissent sans que je sache pourquoi. Il va me falloir rabattre sans tarder tout ce feuillage jaune et brun  vraiment trop laid




Je devrai aussi trouver une solution pour empêcher le rosier Fritz Nobis au demeurant très fleuri de s'écrouler et d'envahir Raubritter planté à cote de lui.





Malgré ces deux problèmes sans gravité, que de satisfactions et de sérénité apportées par le jardin en ce printemps 2019.




© Ma planète Jardin, 05/2019

Aucun commentaire:

Publier un commentaire