Pour ne plus être importuné par des publicités intempestives, actualisez la page lors de votre première visite.

jeudi 29 juillet 2010

Le chitalpa, un petit arbre à la belle floraison estivale.

Créé dans les années soixante par un botaniste russe à l'Académie des Sciences de Tachkent en Ouzbékistan, ce bel arbre n'est pas encore très connu ni très répandu et les informations qu'on peut trouver ici où là sur ses conditions de culture et ses exigences sont assez contradictoires. Le mieux est encore de procéder empiriquement, de constater ce qui réussit et ce qui échoue. C'est ce que j'ai fait et après des débuts plutôt difficiles et même quelques déboires, le chitalpa a fini par s'installer confortablement dans mon jardin où il prospère et cette année il est vraiment très fleuri pour la première fois.


Issu d'un croisement entre un catalpa et un arbuste originaire du Sud-Ouest des Etats-Unis, le chilopsis linearis, le chitalpa de Taschkent "Summer bells" est un petit arbre à feuilles caduques qui peut atteindre 6 m de haut sur 3 de large. Son port est plutôt étalé, ses feuilles lancéolées vert sombre sont décoratives. De juin à août, il se couvre de fleurs rose pâle au coeur jaune strié de pourpre. Ses fleurs tubulaires sont disposées en grappes à l'extrémité des branches. La floraison remonte en septembre. Cette année, la floraison qui a commencé tôt en juin, est abondante et encore très belle en ce moment. En cette saison où peu d'arbustes sont fleuris, il apporte une touche d'originalité au jardin.


Chitalpa Taskentensis, 07/2010


Lorsque je l'ai planté voilà bientôt dix ans, c'était vraiment une nouveauté et je ne savais presque rien sur lui, je le croyais résistant à la sécheresse, qui est une des caractéristiques de la terre de mon jardin en été et je ne l'arrosais pas, ce qui entraînait une chute massive des feuilles et un dépérissement de nombreuses branches qui se desséchaient. J'attribuai cela d'abord à une quelconque maladie puis à un manque d'eau. J'ai découvert il y a peu que cet arbre tolère certes le calcaire et les sols pauvres, mais surtout qu'il a besoin d'un sol drainé et qu'il se plaît dans un sol pas trop sec et même plutôt frais. Il apprécie également le plein soleil. Depuis le début de l'année, je l'ai très peu arrosé, une fois ou deux, mais un paillage de feuilles et de tontes de gazon maintient la fraîcheur à son pied. De fait, il n'a pas perdu une seule feuille et supporte très bien la chaleur et la sécheresse de cet été. Sa croissance est assez rapide, il atteint maintenant presque 3 mètres de haut. Hormis l'apport de compost et d'engrais organique à la plantation, je ne l'ai jamais fertilisé.




Chose curieuse, le rosier Buff Beauty qui est planté, je le reconnais, vraiment trop près de lui, ne semble en rien gêné par sa présence, il pousse même de façon spectaculaire et ses rameaux souples semblent prendre appui sur le tronc, ce qui indiquerait que le chitalpa n'a pas un système racinaire très dense ni très profond et qu'on planter près de lui.


Il supporte le froid de l'hiver sans dommage et sans aucune protection au moins jusqu'à -20°. Les premières années, il avait une forme naturellement buissonnante car il émet facilement des rejets, à présent, je le conduis en arbre, ce qui semble lui donner de la vigueur. La taille des branches, parfois préconisée, ne me semble pas nécessaire sur un jeune arbre qui fleurit bien.


© Ma Planète Jardin

9 commentaires:

  1. Bonsoir
    Belle présentation d'un arbre que je croyais plus frileux. Sa rusticité va m'inciter à l'accueillir dans mon jardin.
    bonne soirée jocelyne

    RépondreSupprimer
  2. bonsoir
    merci pour les renseignements bien sympathique votre blog
    a+@
    le jardin boultois
    mp

    RépondreSupprimer
  3. Voilà bientôt deux heures que je navigue sur le net en quête d'identification d'une branche fleurie apportée par un voisin. Induit en erreur par une floraison effectivement proche de celle d'un catalpa mais aux feuilles très éloignées de ce même arbre, je séchais jusqu'à ce que je trouve l'article de votre blog. Toute ma gratitude donc pour ces précieux renseignements et l'éclairage sur cet arbre qui m'était jusqu'à aujourd'hui totalement inconnu. Je profite donc aussi de témoigner de l'intérêt décoratif du Chitalpa et attester de sa rusticité en Picardie.
    Au plaisir de lire votre blog bien sympathique.
    Marcel

    RépondreSupprimer
  4. Planté depuis 3 ans
    Toujours pas de fleur
    Quand pensez-vous ?

    RépondreSupprimer
  5. Il est normal que votre chitalpa ne fleurisse pas, il est encore bien jeune. Laissez le former sa ramure. Evitez de le tailler ou alors très légèrement. Ensuite, la floraison sera belle, à condition que l'été soit assez chaud et qu'il profite d'une exposition ensoleillée.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,

    Pouvez-vous nous en dire plus quant à sa résistance aux vents forts ? Qu'en est-il de son système racinaire ? - merci !

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir,

    Ses racines puissantes s'enfoncent profondément. Ses jeunes branches peuvent être aplaties par les vents tempétueux mais elles ne cassent pas.Il suffit de les tailler en fin d'hiver pour redonner une belle silhouette au chitalpa.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour, merci pour votre blog. J'ai un chorales Pink Dawn absolument magnifique qui fait 6 m de haut. Mais depuis 2 ans il est attaqué en masse par des pucerons noirs qui envahissent les bouquets de feuilles et les font tomber. Je ne sais pas quoi faire car c'est difficile de traiter à cette hauteur et de toutes façons ils reviennent...

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour à tous les amis jardiniers - il y a quatre ans j'ai acheté un Chitalpa chez un pépiniériste de Seine et Marne ou je réside - Bien installé mais pas de fleurs (je n'ai que le souvenir des fleurs qu'il portait lors de mon achat - d'où le coup de coeur)Je ne désespère pas de le voir refleurir un jour !!

    RépondreSupprimer