Pour ne plus être importuné par des publicités intempestives, actualisez la page lors de votre première visite.

mardi 5 juillet 2011

Variations en jaune


Un petit tour au jardin, vraiment court pour cause de chaleur écrasante et de vent fort plutôt désagréable, m'a permis de constater le triomphe des fleurs jaunes en ce début juillet. Cette monochromie est d'habitude tempérée par la présence massive de verveines de Buenos-Aires et de véroniques en épis. La verveine a oublié de se ressemer cette année et la véronique éprouvée par la sécheresse a fané très tôt. Quant aux kalimeris à fleurs bleu pâle, ils ne sont pas encore fleuris, ce qui est étonnant.

Bien sûr il y a quand même les nepetas qui forment un tapis bleu et gris mais ils sont installés au pied des rosiers et non pas dans les grands massifs de vivaces. Il me faudrait vraiment quelques pieds d'aster frikartii 'Mönch' qui s'épanouit dès juillet. La bourrache, elle aussi est plus rare et plus petite cette année, mais elle est bien là.




Le jaune domine donc parmi les vivaces, les annuelles qui commencent à fleurir, les exotiques et les rosiers (Bouquet d'Or donnera sous peu une deuxième vague de roses). Cela me permet de patienter en attendant la floraison de mes vivaces préférées: rudbeckias fulgida deamii et nitida


Le soleil Golden Balls qui se plaît bien plus dans le potager qu'ailleurs pour une raison qui m'échappe, offre depuis une bonne semaine et c'est inédit ses belles fleurs régulières jaune citron en forme de gros pompons. J'en ai planté plusieurs éclats dans les coins les plus riches et les plus frais du jardin d'ornement et j'espère obtenir le même résultats qu'au potager. Comme de rares soleils vivaces, il n'est absolument pas envahissant et assez robuste.




Les lysimaques ont achevé leur floraison avant que je pense à les photographier, ils ne reste que quelques fleurs éparses.



Les solidages du jardin commencent aussi à s'épanouir, leur floraison légère et lumineuse ne doit pas faire oublier que ce sont des plantes extrêmement sobres, seul défaut, ils sont un peu traçants et s'évadent facilement.



Ils sont associés à des coreopsis grandiflora nouvellement installés dans ce coin de massif, ils sont eux aussi très résistants et si faciles à multiplier qu'on peut les utiliser pour combler les vides.



Le laurier jaune a bien voulu fleurir sitôt l'été venu, une première.



Les premières annuelles du jardin à éclore sont comme toujours les oeillets d'Inde jaunes.



A ce tableau aux diverses nuances de jaune manquent juste quelques gaillardes jaunes et un autre beau soleil vivace, 'Lemon Queen' et puis des solidages géants comme solidago 'Shortii' par exemple pour tenir compagnie aux autres vivaces géantes du jardin actuellement en pleine floraison et que je montrerai bientôt.

© Ma Planète Jardin, 07/2011

Aucun commentaire:

Publier un commentaire