Pour ne plus être importuné par des publicités intempestives, actualisez la page lors de votre première visite.

dimanche 3 novembre 2013

Le coreopsis, une vivace à tailler avant toutes les autres


La plupart des vivaces de mon jardin sont défleuries et il faut reconnaître qu'avec les pluies et les vents tempétueux de ces derniers jours elles n'ont pas beaucoup d'allure. Pourtant, je n'ai encore rien taillé, j'attendrai pour ce faire que les tiges jaunissent ou grillent, ce qui en général se produit vers le 15 ou 20 novembre. C'est le signe que les plantes sont entrées en repos et que la sève s'est retirée dans les racines.


Je déroge à ce principe pour une seule espèce, le coreopsis grandiflora, une vivace à floraison estivale robuste qui offre des fleurs jaune d'or à profusion pendant plus de quatre mois. Idéalement, il faudrait tailler les coréopsis dès la mi-septembre en sacrifiant les dernières fleurs pour éviter que la plante ne s'épuise à trop fleurir et prolonger la durée de vie des souches.


Dans le foisonnement de l'arrière-saison, je n'ai pas le réflexe de faire ce geste et la plupart du temps c'est vers le 15 octobre que je me souviens qu'il faut toiletter les coreopsis dont la floraison si opulente pendant tout l'été commence à décliner. L'opération est des plus simples. Il faut juste rabattre toutes les tiges à la base près de laquelle on aperçoit déjà des rosettes de feuilles qui donneront  les pousses de la prochaine saison, c'est dire si le coreopsis est plein de ressources et de vigueur.  

Coreopsis avant la taille
Après la taille

Les tiges sont tendres et faciles à couper avec un sécateur. A cette occasion, je ne manque jamais de faire des boutures qui reprennent aisément. Les grands bouquets de feuilles  situés le long des tiges ou parfois près  la souche sont récupéres et raccourcis d'une bonne moitié puis plantés au potager où il s'enracineront d'ici le printemps. Il pourront alors être installés dans les massifs. Je récupère aussi des semis spontanés car le coréopsis est généreux quand il se plaît et ils se ressème. Tous les déchets, qui sont riches en azote sont portés au compost.

Boutures prélevées après la taille
Boutures installées au potager

Dès la mi-juin, les fleurs lumineuses de ces jeunes sujets égaieront massifs et bordures. Une vivace sans souci qui fait beaucoup d'effet.


© Ma Planète Jardin, 11/2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire